mardi 27 octobre 2009

Les grandes décisions!

Cette maison n'arrête pas de me dire de partir!
Elle fait son possible pour se rendre désagréable.
Hier, ce fut enfin comme une évidence:
Recommencer une histoire d'amour nécessite un lieu neutre!
Il faudra donc partir.....
Encore une fois....
Dans ma vie en pièces détachées, construire encore et toujours
un nouveau chateau de cartes.
Rassembler notre énergie pour faire les valises et les cartons
Afin de les poser ailleurs.
Faire confiance en l'avenir....
C'est mon destin de vivre plusieurs vies en une
Recomposer une nouvelle famille
une fois encore, le long de ce fleuve, tout sauf tranquille!
Mon amour sait ce que c'est.
Nous avons vécu des évènements semblables.
Je fais une pause blog de quelques jours
pour être à 100% dans ces retrouvailles qui s'annoncent.
Merci de votre fidélité.

samedi 24 octobre 2009

Courrier maudit

Il y a ce petit tremblement de la main qui tient l'enveloppe, à la lecture du destinataire.
Depuis deux ans et demi celui à qui est adressé ce courrier n'est plus de ce monde. Il est mort d'un accident de la route.
Alors le sigle "prefecture, république française" en haut à gauche de l'enveloppe fait trembler la main davantage.
J'ouvre.
A l'intérieur, la lettre informe feu mon mari qu'étant donné qu'aucune infraction n'a été enregistrée depuis trois ans (sic) il a de nouveau ses douze points sur son permis....................................................................................................................................................
Ces mots ravivent une partie de ma mémoire endolorie.
Une grande tristesse.
Puis la colère face à ces administrations incompétentes qui ne communiquent pas entre elles! Merde! Elle devrait bien le savoir la préfecture, compte tenu du dossier qui transité par nombreux de ses services, qu'il est mort sur la route leur administré!!!!

Je ne dépenserai pas une fois de plus l'energie négative d'envoyer une lettre à la dite administration pour demander l'insupportable à savoir qu'il faut effacer un nom qui pour nous a représenté une vie.
Je vais peut-être demander au facteur de faire retour à l'envoyeur tous les prochains courriers qui porteront le nom du disparu....Enfin.....S'il est possible de le faire!

jeudi 22 octobre 2009

Petites reflexions autour d'une déchetterie

Il y en a qui vont à la piscine, d'autres à la bibliothèque...
Moi ? Je vais à la déchetterie.
(Pour ceux qui n'ont pas suivi fidèlement mes contrariétés concernant la maison je les invite à lire ce billet: http://quadragenaireenlutte.blogspot.com/2009/09/loi-des-series.html)

La première image qui saute aux yeux en arrivant là-bas ce sont les vieux containers blancs rouillés plantés dans un "no man's land sinistre". J'aime bien. J'ai l'impression d'être une actrice d'un film sur la fin du monde.
Puis il y a une file de véhicules disparates qui attendent leur tour. Des camions, des voitures tractant des remorques, des automobiles normales....Avec de l'imagination, on peut se dire qu'ils viennent ici pour se coucher dans un de ces blocs de feraille afin d'attendre la faucheuse, las de leur vie.
Mais non, ils viennent pour faire un acte écologique, comme moi. Certains sont de vrais militants: ils font 30 minutes de queue pour sortir du bout des doigts un carton plié de leur belle laguna grise métallisée et le jeter fièrement dans la gueule béante du récupérateur de cartons!
Sur six voitures, je compte 4 femmes. D'ailleurs le nouveau responsable de la déchetterie est ....Une femme! Je ne peux pas m'empêcher d'être contente de ces petites victoires féministes. Car les machos sont là comme ailleurs. Deux spécimens s'approchent de moi.
"Eh bien, elle en contient votre voiture des gravats!"
"Oui, n'est ce pas? Il n'y a rien de tel qu'une peugeot 207 sw pour faire des aller retour à la déchetterie! "
"Puis on vous a vu enfiler votre bleu de travail, vous êtes bien organisée ma ptite dame!"
"Oui, j'ai pas envie de filer mes bas avec un de ces cailloux!"
"Et regarde Popol, elle a même de la bouffe à l'avant!"
"Eh oui, pluridisciplinaire je suis: je peux aller faire des courses pour nourrir ma famille et aller à la déchetterie, incroyable n'est ce pas messieurs? " Je décide de passer sous silence tous les autres trucs que je peux encore faire dans ma journée, cela risquerait de trop bousculer leur neurone!
Avec tout ça, j'ai fini de décharger sans qu'il ne vienne à l'idée de l'un ou l'autre de me donner un coup de main. Finalement tant mieux car n'est ce pas justement ce constat-là qui représente la vraie victoire du féminisme?

mercredi 21 octobre 2009

Séance de rattrapage dans une semaine!

Dans une semaine mon amour revient!
Youpi youpi youpi youpi!!!!!!!
Je m'active dans ma maison. Elle et moi devons faire bonne impression car il ne vient pas seul! C'est le grand moment des présentations entre ses deux enfants et les quatre miens! Puis en ce qui me concerne je dois absolument me rattrapper. L'unique fois où les fistons m'ont vue, je rendais tripes et boyaux à chaque mouvement, avouez que l'on peut rêver mieux comme façon de se présenter! (voir le billet:http://quadragenaireenlutte.blogspot.com/2009/09/la-douleur.html)
Ils avaient du se demander si leur père avait fait tous les hôpitaux de la région pour me dégotter, s'il comptait se spécialiser dans les oeuvres de bienfaisance responsables de la récupération des déchets féminins dont personne ne veut et ont dû, en tout cas, rester perplexes quant aux aspirations amoureuses du paternel!
Il s'agit donc cette fois-ci de me montrer telle que je suis les 99,9% du reste de l'année c'est à dire debout sur mes deux jambes, active, séduisante spirituelle etc...;-)
Comme le dit mon amie classée première mondiale du positivisme : "Maintenant qu'ils ont vu le pire de toi-même, il leur reste le meilleur à découvrir...."
Amen

mardi 20 octobre 2009

Lorsque tu tiens l'objectif






Pas moyen de sortir mon appareil photo sans que tu n'en profites pour m'immortaliser!
Pas l'habitude moi!
Il n'y a que mon papa qui ait été aussi prompt à dégainer l'objectif!
Du coup, envie d'en poster 3 ce matin. Cela fait un peu narcissique mais j'assume. Un blog est narcissique de toute façon n'est ce pas!
(Puis cela permettra à ceux que j'aime et qui habitent loin et que je ne vois pas souvent de montrer que mes ptits bourrelets et moi vont bien)
"Avoir envie de photographier l'autre est une preuve d'amour" me dit une amie qui se spécialise dans les hommes mariés et qui souffre de ne pas avoir d'image souvenir de leurs escapade.

Je ne sais pas....Mais ce qui est sur c'est qu'avec nos déjà quelques deux cent photos de nous, prises sur les différents lieux de nos retrouvailles en quelques mois, nous ne manquerons pas de souvenirs lorsqu'Alzheimer aura frappé!

lundi 19 octobre 2009

Un an déjà!

Un peu plus d'un an que le cartable dort au fond de l'armoire. Parfois je dois faire un effort pour me souvenir que j'ai été prof! C'est comme si c'était dans une autre vie, inaccessible à ma mémoire!
"Tu ne sers à rien" me balance gentiment mon troisième qui a pour obsession d'être utile à la société.
Mais si mon chéri, je te sers parce que je te suis disponible, je sers à mes amis d'avoir le temps et l'esprit pour les écouter, je sers aux commerçants avec qui j'ai l'envie d'échanger un sourire et des nouvelles. Ma petite place dans cette société est de faire tourner au mieux ma microsphère, je n'ai plus d'autre ambition, voilà!
"Je ne veux pas d'une mère qui ne travaille pas" m'assène t-il régulièrement.
Mais moi j'avoue que m'occuper d'entretenir ma maison et mon jardin, préparer des petits plats pour ceux que j'aime, prendre le temps de lire, de faire travailler mes enfants, d'accompagner et d'aller chercher ma fille à l'école me remplit d'une joie profonde et sereine et de la certitude que je suis "à ma place".
Après des décénnies de lutte féministe j'ai un petit sentiment de honte d'écrire cette vérité-là....
Je pense aussi à toutes ces femmes qui ont besoin de remplir leur vie dans tous les domaines, maritalement, professionnellement, maternellement et parfois même avec un amant!!!! De peur de basculer dans le vide, dans un néant de sens?
Comment leur expliquer le bien-être que je ressens à avoir éliminé tout ce qui ne me semblait pas "Esssentiel"?
Regardons les choses en face: la lutteuse que je suis ne lutte plus. D'ailleurs je vais changer le titre de ce blog, il n'a plus tellement de raison d'être.
Je suis tout simplement bien, là, maintenant, dans ma vie, au creux de mon quotidien banal (enfin cela dépend des jours, tout de même ;-) ), en paix. Je regarde les arbres de mon jardin et je souris toute seule. J'allume un feu dans la cheminée et je prends le temps de m'assoir en face pour le plaisir de le voir crépiter...
Alors bien sûr pour donner le change j'enchaine les formations. J'ai crée mon auto-entreprise. J'ai maintenant un numéro de SIREN et je suis en train de me faire faire des cartes de visite par mon amie graphiste. Je suis une future "intervenante en bien-être de la personne" avec mon désir de faire du bien aux êtres humains.
Une petite voix au fond de moi me dit : allez, tu dois le faire!
Mais une voix plus grave lui répond : "chut, tais-toi! Laisse moi goûter ces moments-là"
Moi comme désincarnée je les écoute toutes les deux en me demandant : "Laquelle gagnera?"

dimanche 18 octobre 2009

Cherche famille d'accueil




Petit poussin rescapé du sous-sol

cherche famille d'accueil!

Diabolosement votre...

Bon dimanche!
video

jeudi 15 octobre 2009

Quand la lutteuse fuit son sous sol!

Tout a commencé par des pates à la Bolognaise et au poussin!
Oui je sais cela a l'air bizarre d'écrire cela mais c'est une nouvelle recette de mes habitants du sous sol (faut que j'arrête de parler d'eux comme ça parce qu'on va me prendre pour une exploitante de travailleurs clandestins).
Ils voulaient mettre un oeuf dans leur pâtes bolognaises. Alors ils ont été en chercher un sous le derrière d'une de mes poulettes. Ils en ont profité pour prendre tous les oeufs qui se trouvaient là pour les mettre au frigo.
Or Fion, le préposé à la cuisine et futur "plongeur" si j'ai bien réussi sa lettre de motivation (ne me demandez surtout pas d'où vient son surnom!) eut l'horrible surprise de voir un petit poussin tressauter dans ses pates. Faut dire qu'les tagliatelles devaient être plutôt chaudes et qu'après le frigo, cela devait lui sembler hard au poussinet!
Toujours est-il que ce fut le branle bas de combat à l'étage inférieur. Chacun criait et donnait son idée. Cela allait du "mettons le dans le sani broyeur" à "rendons le vite à sa mère" en passant par "la gueule d'un des nombreux chiens" qui trainaient là!
Lorsqu'ils sont venus me demander mon avis, j'ai hurlé que je ne voulais absolument pas qu'ils m'informent de ce qu'ils auraient décidé et qu'en tout cas, c'était hors de question que je donne mon avis sur ce type de problème!
Je ne peux donc pas vous informer de la fin tragique de ce malheureux poussin. Ce que je peux en revanche vous écrire c'est la suite du drame:
Les oeufs ont tous réintégré le dessous de la poule qui continuait à couver la paille dans ce formidable instinct maternel qui l'anime!
Il y a dix oeufs aujourd'hui sous ma poule. Avec peut-être quelques survivants au froid frigorifique....
Dans le doute j'ai installé une lampe chauffante....(oui, je sais, je suis folle mais c'est pas nouveau!) Anton est venu me prendre entre 4 yeux. Il m'a expliqué qu'il avait travaillé des mois dans une ferme où il avait parfaitement appris à faire passer des gallinacées de vie à trépas sans un soupir. J'ai compris le message.
J'ai dit dans une grande lacheté, qui pourtant habituellement ne me caractérise pas, que j'acceptais l'idée concernant le mâle mais que je ne voulais rien entendre ni rien savoir!
Anton est reparti (oserai-je le dire, le sourire aux lèvres...)
J'ai entendu des cris au sous sol
J'ai mis de la musique très fort.
plus tard bien plus tard, je me suis bouchée le nez lorsqu'une bonne odeur de c-- au vin est remontée du sous-sol.
La vie est une lutte qui pour certains se perdent....

Plaisirs masochistes







Alors que je m'éclate sur les appareils de musculation du dos, (oui, oui je ne rate pas une séance!) ma fille, elle, se spécialise dans la musculation des doigts et des avant-bras!
S'il est logique que ma fille prenne plaisir à jouer de cet instrument de princesse et tout aussi logique qu'une lutteuse de mon acabit prenne son pied à soulever des poids, je me demande tout de même si nous ne sommes pas un peu, un tout petit peu masochistes!
Puis je me rassure en réalisant qu'il y a bien pire que nous.
Tous ces jeunes hommes, par exemple, qui clament à longueur de journée qu'ils s'en battent les couilles! franchement, ça, ça doit faire mal!
Respect les jeunes, nous sommes de petites joueuses à côté!

mercredi 14 octobre 2009

Changement de statut au sein d'une famille

Mon ex belle soeur va devenir ma future nièce,
L'ex tante de ma fille deviendra sa cousine
Si certaines prennent un coup de vieux en grimpant les échelons hierarchiques générationels,
ce n'est pas le cas pour d'autres qui rajeunissent d'un coup!
Ce qui est certain c'est que certaines personnes étaient destinées à appartenir à la même famille! C'est le cas de F et moi. C'est elle qui m'a présenté son oncle. Nos liens familiaux changent mais perdurent. Merci F!

mardi 13 octobre 2009

La petite communauté





Mon sous-sol devient le haut lieu de rendez-vous des saisonniers, amis de mon fils aîné.


Forcément un saisonnier ça bouge. Il n'est donc pas nécessaire pour eux de louer un appart. Leur vie les mène à squatter de ci de là sur les différents lieux de travail.



Le fait qu'ils n'envisagent pas de partir prochainement s'explique aisément. Ma maison représente une mine de petits boulots divers et variés, une sorte de quatre saisons à elle toute seule!


C'est une grande chance pour moi que ces jeunes aient choisi précisément ma maison pour poser un peu leurs frusques! Ce sont eux qui étaient partis un an en Amérique du sud, à travailler dans les fermes contre le gîte et le couvert. Ils ont gardé cette habitude de rendre service dans leur lieu d'hébergement. Ils ont de superbes corps d'athlètes (je le sais parce qu'ils sont torse nu de temps en temps ;-) ) et ils savent les utiliser pour manier la bêche, le taille haie, la masse, le rateau et différents appreils de bricolage que je ne sais même pas comment ils s'appellent!

De mon côté, j'essaie aussi de leur être utile. Je fournis du fil de fer à celui qui perd tout le temps ses clés pour qu'il puisse rentrer dans sa voiture, je prête mes pinces et mon accès à ma batterie pour recharger celle de celui qui oublie tout le temps d'éteindre son plafonier de son véhicule, je rédige une lettre de motivation pour celui qui veut être plongeur cet hiver (eh oui, même pour faire la plonge il faut exprimer de la motivation par écrit, vous y croyez vous?), enfin des ptits trucs quoi!



Mon aîné qui adore la vie en communauté est plus détendu que jamais et moi qui aime sentir la vie pulser dans mon environnement et adepte inconditionnelle du mouvement, je suis aux anges. Un des habitants possède une petite chienne alors même Djecko trouve cette cohabitation très agréable!


Je ne suis pas certaine que mes voisins y trouvent leur compte parce que je les vois se regrouper, parler à grand renfort de bras et se taire lorsque je m'approche. Ils vont peut-être monter une assoc "anti-nous", mais bon, je m'en ......complètement!

samedi 10 octobre 2009

Following

Je reste dans la narration de la soirée d'hier.
Après ce magnifique spectacle, je propose à mon amie d'aller au purgatoire, bar bien connu des chalonnais branchés.
Il y avait une soirée disco, ce que je ne savais pas parce que je ne suis pas fan. Grande distribution de perruques colorées et de boas à plumes. Cette fois ci, les travestis semblaient majoritaires.
Quelles belles femmes!!!!
Le spectacle continuait finalement, d'une autre façon. Perchées sur des talons tellement hauts que je savais même pas que ça existait, des robes super sexy, de longues jambes fines, parfaitement dessinées, aux chevilles délicates, aux cuisses forcément dénuées du moindre petit creux cellulitoide (j'aime bien inventer des mots). En mon for intérieur je pensais : aaahhh si j'étais un homme! A quoi ressemble t ils en journée ? se demande mon amie. Peut-être sont ils très moches en hommes?
Je n'étais pas pressée de rentrer parce que mon aîné faisait une..."soirée". Dans le jardin de ma maison forcément puisque c'est aussi la sienne depuis cet été, si vous suivez les évènements de la saga familiale. Dans l'après midi alors que je lui donnais des tonnes d'instructions, tellement qu'il y en avait que je ne me rappellais même plus des premières à la fin, j'ai remarqué qu'il restait impertubable, le regard vague, l'air un peu niais....j'ai pensé que : soit il avait essayé de fumer le liseron, soit il était de nouveau amoureux. Ce sont les seuls moments où il devient d'une docilité exemplaire! Je ne me leurrai pas, il n'enregistrait aucune des consignes que je lui assennais. Cependant il fallait que je le fasse, rapport à mon angoisse sans doute!
j'ai remarqué l'arrivée de ses copains au nombre exponentiel de chiens qui envahissaient mon jardin. Clara en devenait hystérique de joie! "Maman, maman, y en a encore un!!!!"
Cacophonie côté poulettes qui se réfugièrent vite fat chez le voisin!
Panique pour les minettes qui ne quittèrent plus la maison.
Bonheur pour Djecko qui n'en revenait pas d'avoir tant de compagnons de jeu chez lui, un vrai goûter d'anniversaire canin!
Je me suis dépéchée de partir!
En revenant, j'ai dit bonjour aux chevelus (les copains de mon aînés sont reconnaissables par leur allergie aux ciseaux de coiffeur, une sorte de religion semble t il et la noirceur de leurs pieds rapport à leur allergie aux chaussures) et je les ai trouvé très gais.
Aucune tempête n'avait ravagé mon jardin, les chiens étaient couchés de ci de là, les loupiottes du sapin de Noël qu'ils avaient installés en guirlandes autour de leurs tables donnaient un air paisible à la soirée.
Je suis partie me coucher confiante.
Parfois les choses changent, les ex-ados ingérables deviennent sages......

"Good morning Mister Gershwin"

L'évènement de la soirée était le spectacle de José Montalvo et Dominique Hervieu : "good morning, Mr Gershwin" au spectacle des arts de Chalon sur Saône (il s'en passe des choses dans notre petite ville, c'est incroyable!). Pour aller assez souvent à des spectacles de hip hop, je fus époustouflée hier de la qualité des danseurs et l'énorme réussite de l'association jazz de gershwin/hip-hop. Les claquettes aussi j'adore. Le mélange danse classique, dans africaine était détonnant!
Un petit cabanon en bois aux multiples usages au milieu de la scène. Le toit servant d'estrade. Au dessus du cabanon, un écran géant qui affiche un chateau de sable, des danseurs sous l'eau, une cour d'immeuble qui s'anime ou une mer en tempête.
Rires, souffle coupé, gaité, tristesse...En une heure vingt de spectacle nous passons d'une émotion à une autre en un tourbillon fantastique.
Bon, vous aurez compris que ce que je cherche à vous dire ce matin, c'est que si ce spectacle passe par chez vous : NE LE RATEZ PAS!!!! (Allez y avec vos enfants si vous en avez!)

vendredi 9 octobre 2009

Torture corporelle

"Tu boites?," me dit on hier.
"Euh...Non, j'essaye juste d'imiter la marche du canard aujourd'hui. Hier je testais le déplacement du félin et j'avoue que c'était plus agréable à regarder..." répondis-je en m'efforçant de resserer mes jambes.

Que me vaut cette démarche disgracieuse?
Si j'écris : presse horizontale, ishio debout, dorsi, la plupart d'entre vous savent peut être de quoi il s'agit.
Si je rajoute rameur et elliptique vous imaginez sans doute mieux de quel type de douleurs corporelles ce billet va traiter.

Des médecins m'ont dit qu'en cas de fibromyalgie (qui je le rappelle à certains irréductibles n'a rien à voir avec de la dépression!!!), il fallait faire travailler les muscles du dos et des jambes. Vous me connaissez. Je suis plutôt du genre : c'est dit ce sera fait, action réaction!
Mardi dernier je m'inscris donc dans la salle de sport la plus proche de chez moi.
J'avais toujours clamé haut et fort que je ne ferai JAMAIS ce genre de trucs.
Mais bon il n'y a que les ...qui ne changent jamais d'avis n'est ce pas?
En arrivant dans la salle de torture, je suis accueillie par ma coach sportive, une petite rousse jeune et bien fichue qui me tutoie d'entrée de jeu en me nommant par mon prénom. Elle m'indique les vestiaires pour que je mette mon soutien gorge de sport (50 euros) mon jogging en matière souple spéciale fitness (49 euros) et mon petit haut moulant rose à petits trous sous les bras et de cette matière filtrant la transpiration (39 euros) sans oublier les baskets qui ne doivent pas aller dehors (59 euros) et les inévitables sockettes blanches (je ne sais plus combien d'euros). Avec la somme d'euros que je porte sur moi parce que je le vaux bien, je décide de donner le meilleur de moi-même.
Mon coach me fait donc un programme d'une heure de muscu "tranquillou" d'après elle!
Docile, je m'exécute. Je peux même dire que je m'éclate sur certains appareils. Mon côté "mec" peut-être.
A la question sourire en coin de mon coach "ça va? vous n'avez pas de douleur quelque part?", je réponds : oui ça va même pas mal! toute fière...En revanche les 10 minutes finales d'élliptique me rendent très agressive. Je HAIS cet appareil. Avancer les pieds les bras en soutenant un rythme, je sais pas faire, j'ai pas été programmée pour!
Au bout de 8 minutes, essoufflée au point de ne plus pouvoir parler, trempée de sueur malgré toutes les matières supérieures et inférieures anti transpiration, j'ai dit à ma coach que je ne ferai pas une seconde de +
Vous vous inscrivez à l'année?
No hon j...e vais pa...yer pour 3 m...ois (je n'ai pas encore repris mon souffle!)
Le coaching durant les trois mois?
En la regardant bien je me suis demandée si j'allais la supporter sur mon dos tout un trimestre, je me suis répondue à moi-même que non et j'ai opté pour un coaching d'un mois.
Le lendemain ok pas de courbature.
Mais hier alors que ma nuit n'avait été l'objet d'aucun excès corporel, j'avais les adducteurs qui refusaient de fonctionner. Ils étaient bloqués en position "jambes écartées" , ce qui vous avouerez n'est pas des plus gracieuses!
Ce matin ils ont retrouvé un fonctionnement normal et heureusement parce que tout à l'heure j'y retourne!!!!!
C'est un nouveau domaine de la lutte : la lutte musculaire!
Il faut ce qu'il faut!

jeudi 8 octobre 2009

Apprenons à lire pour pouvoir faire nos courses!

Avez vous remarqué comme la société cherche à nous rendre le plus autonome possible?
C'est beau de se sentir valorisé ainsi!
De plus en plus de lieux incontournables nous installent devant des petites machines
Gaies et colorées (enfin pas toujours...)
Etalant des instructions écrites
parfois accompagnées d'images (mais pas très claires faut bien le reconnaître)
Finie la gueule morose de la caissière,
la queue interminable à la poste
pour acheter des timbres ou poser un chèque,
Les coachs sportifs en arrêt pour cause de tendinite....
Alors évidemment si on a pas bac+4 c'est difficile de tout comprendre
Pour les gens qui ne savent pas lire
ou les étrangers qui ne parlent pas français
y ont rien prévu...
Pour les chaises roulantes non plus
pis c'est pas écrit en braille
Cela n'arrange pas les petits vieux qui aimaient bien papoter avec les caissiers (et moi aussi d'ailleurs j'adore papoter avec mes copines caissières!)
Lors de leur seule sortie "sociale" en dehors de l'hôpital,
Puis les cours de steps en salle de sport devant un écran géant, c'est moyen
parce que si on prend une mauvaise position bien sûr, y a pas moyen d'être corrigée...
Mais on va pas se plaindre hein?
Cela fait des économies pour les grandes surfaces
et cela évite d'embaucher des postiers qui s'ennuient tant derrière leurs guichets!
Hier il y avait même un homme en jaune à la poste
un vrai, tout ce qu'il y a de plus humain
très aimable en plus pour ne rien gacher.
Il y avait une queue de cinquante mètres lorsque j'ai franchi les portes automatiques
Il s'est approché de moi tout habillé de jaune
Ca m'a presque fait mal aux yeux
Bonjour mademoiselle (ben oui j'adore, on est toutes pareilles, hein?) que désirez vous?
J'ai failli lui répondre : "ben faire la queue comme tout le monde!" mais heureusement je me suis retenue. J'ai pensé que tous les gens qui étaient déjà là devaient avoir des trop sales gueules pour mériter comme moi l'aide de ce tournesol géant (mon surnom est Narcisse).
je désire savoir si ma lettre dépasse le poids autorisé pour un seul timbre.
"Pas de problème mademoiselle, si vous voulez bien me suivre"
Et il m'a accompagné devant une de ces fameuses "machines"
J'ai décidé de faire ma blonde, (enfin un peu plus que d'habitude)
Pour une fois qu'un humain s'occupait personnellement de moi!
"Ouh là là cela a l'air bien compliqué", que j'ai minaudé.
Alors il m'a tout fait.
Il a posé ma lettre sur la balance, il m'a dit combien il fallait que je rajoute à mon timbre rouge
il a glissé ma pièce dans la fente prévue à cet effet
Il m'a récupéré ma monnaie
et il a glissé ma lettre affranchie dans "autres destinations"
Je suis repartie légère.
La queue n'avait pas avancé d'un pouce!

P.S au fait depuis 15j en arabie saoudite les élèves ont des cours et des exercices en ligne, c'est l'avenir messieurs dames les profs!!!!!

Quinze ans

Quinze ans aujourd'hui!
15 ans!
Une de ces années que l'on vit à cent pour cent
le coeur à fleur de peau
La larme prete à perler autant que le rire peut fuser
Puis cette difficulté aussi
à choisir un trottoir pour avancer
Se tenir debout
Ne penser qu'à soi sans savoir gérer l'angoisse que ce fait engendre
équilibre précaire où tout peut basculer en un instant
du côté obscur ou dans la lumière étincellante
Un choix infini de possibles
sans aucune certitude...
J'ai envie de lui dire
Ne t'inquiète pas
j'ai confiance
quelque soit le chemin
il sera bon!
Bon anniversaire fiston!!!

mardi 6 octobre 2009

Petite mise au point (juste au cas où..) à moins que cela ne soit un besoin de se justifier

Un enfant qui naît n'enlève pas l'amour qu'on a pour ceux qui sont déjà là
Un homme qui partage notre vie ne remplace pas celui qui est parti
C'est juste une autre histoire très différente
Parce que si la vie s'arrete pour certains
elle se poursuit pour moi, n'est ce pas?
Je n'ai pas le choix de continuer à vivre
Je suis la continuité dans la discontinuité incongrue.

Je suis comme tout le monde
avec juste des visites au cimetière de temps en temps
Avec juste cette angoisse énorme et indescriptible au coeur.

J'aime de nouveau
De même que mon coeur a grossi au fur et à mesure des naissances
C'est juste qu'il grossit encore avec ce nouvel amour
Mon coeur est énorme !
Il contient mes amours passés et celui présent,
Celui-ci que je proclame comme mon dernier amour,
dans cet incorrigible optimisme qui est le mien.
Aimer de nouveau ne signifie pas que l'on aimait pas assez avant
Merde à ceux qui oseraient le penser!


Ce billet ressemble à un besoin de se justifier me dit-on
Devrais je longtemps continuer à éprouver le besoin de me justifier d'être heureuse?
Vis à vis de qui?
Pour quelle étrange raison? Pourquoi le bonheur après la mort peut il sembler indécent? Devrait on rester loyale au malheur?
Après une fête j'explique à une amie que je me sens "coupable" d'être si heureuse
Elle me réponds : "Eh bien cela ne se voyait pas du tout l'autre soir que tu te sentais coupable"
Ai-je rêvé? ou ai-je rééllement senti cette ironie teintée de réprobation?
Peut-être m'attendais je à se qu'elle me réponde que je n'aurais aucune raison de me sentir coupable mais non.... sa réponse semblait me signifier que ma culpabilité ne se voyait pas assez justement! Avait-elle été heurtée par mon bonheur affiché?
Heureusement à cette même fête un ami que je n'avais pas vu depuis longtemps m'est tombé dans les bras, m'a embrassée fort en me disant qu'il était extrèmement heureux de me voir ainsi. Fait on le tri parmi ses amis aussi bien dans le bonheur que dans le malheur?
Existe t il des gens qui préfèrent accompagner la douleur plutôt que la joie?

Le fait de poser ces questions m'aide à avancer (et me coûte moins cher qu'une psychothérapie! ;-) )

Une journée comme les autres, finalement

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de ma belle-mère.

Elle ne le fetera pas.

Elle n'a plus envie de rien fêter.

Ce sera une journée comme les autres.

La mort a osé lui prendre quatre de ses enfants :
deux jumelles à la naissance
Son unique fille d'une vingtaine d'années d'un accident de voiture
Son fils aîné de 39 ans d'un accident de moto.

Heureux les gens qui n'ont jamais eu affaire à la mort violente
La mort avant l'heure, la mort injuste,
celle qui n'est censé n'arriver qu'aux autres.
Cette mort là entraîne une anxiété profonde
à ceux qui restent
La perception aïgue
que le danger est tapi au détour de chaque heure qui passe
qu'il peut nous plonger à tout moment dans un abîme de douleur
Rien ne peut atténuer cette peur, cette angoisse
Aucun mot, aucune force au monde ne peut rassurer ceux là.

Cette mort-là remet tout en cause
et particulièrement l'idée
que l'on aura le temps de se préparer pour le grand saut.
Elle rend dérisoire la conservation des cahiers d'écolier,
les dessins d'enfant
et tant de souvenirs qui peuvent devenir de l'essence de douleur
de survivre à ceux à qui ils appartenaient.
elle rend dérisoires les projets à long terme (quel optimisme il faut pour continuer d'en faire!)

Les années passent
elle se demande chaque jour pourquoi elle est encore là
pour nettoyer les tombes peut-être...
les embellir au cours du temps.
La vie continue mais elle se tient juste à la frontière
sur cette ligne invisible que seuls ceux qui ont beaucoup souffert peuvent percevoir.

On lui a fait un gateau
Elle ouvrira ses cadeaux
Puis voilà
Elle repartira
les épaules voutées sous le poids du chagrin.

lundi 5 octobre 2009

Comment transformer l'utile en oeuvre d'art?

En prêtant le truc utile à mon artiste de fils.....


Prêter quelque chose à mon aîné est toujours une prise de risque.

Pour preuve ce vélo en parfait état de marche le jour du prêt et muni d'un seul antivol pourvu de deux clés. Est il utile de préciser que les trois antivols visibles sur le cadre n'ont plus aucune clé?

Je vais prendre le risque de l'emmener chez un réparateur de vélo en priant de ne pas être soupçonnée de vol!

Ah là là les enfants.....

dimanche 4 octobre 2009

VERIDIQUE! (Même si je sais que vous n'allez pas me croire!)

Driiiinnnng
"Allo?"
"Salut m'man! Ca va? Bien? Clara aussi? super!" (le deuxième fiston est spécialiste des questions qui contiennent la réponse qu'il veut entendre, un as de la communication positive...)
"Je suis contente de t'entendre! (sous entendu depuis le temps que je n'ai pas de nouvelles...), quoi de neuf de ton côté? "(autrement dit : que vas tu me demander? ou plutôt combien?)
"Impeccable, super super, pas encore de malaise vagal. (comprenez que malgré la charcuterie du service de chirurgie où il fait son stage de 3ème année de médecine, il n'est pas encore tombé dans les pommes) On a juste deux ptits soucis à l'appart....
"Ah?" (Je prends une chaise par précaution).
"Il ya trois jours pour une raison inconnue autant qu'étrange le joint du micro-onde a brulé. Puis hier c'est la vitre de la porte du four qui a explosé quand j'ai voulu l'ouvrir!"
"Tu parles des deux appareils qu'on a acheté il y a un peu plus de deux ans?"
"Ben oui."
---------------------------------
"M'man?"
"Oui, je suis la (sse). Bon, achetez vous un combi four et micro-onde et envoie moi la facture.

La première d'une longue série semble t il....Faudrait il que je consulte un paratruc spécialiste dans les envoutements d' habitations?

chevelure automnale


Puisqu'on me le demande....

Caprice de saison

Vendredi je franchis la porte du salon de coiffure d'une copine.
En cette période automnale, me voilà mue par le désir de me fondre harmonieusement dans le paysage. Devenir une silhouette douce à la mode caméléon,
être femme homochromique.
Car oui, les nuances du moment me transportent d'enthousiasme.

" Que veux tu que je te fasse?" me demande la professionnelle.
"Une forêt d'automne." réponds-je emballée.
"Pardon?"
"Transforme moi en foret d'automne!"
"OK, je vais déjà commencer par te servir un café...."

Mais ma coiffeuse allie une bonne dose de créativité et de psychologie.
Le résultat est à la hauteur de mes désirs. Ma chevelure reproduit toutes les nuances dorées orangées des feuilles expirantes d'un érable ou d'un chêne dignes de l'héliantine que je suis.

Ce dimanche, je vais aller promener Djecko en forêt habillée en jaune orangée et si je ne reviens pas c'est que je me suis enracinée la-bas......

samedi 3 octobre 2009

Suite des petits tracas maisonniers

Jeudi, un sursaut d'energie me permet de reprendre la main.

Je fais venir le chauffagiste pour remettre en route mon circulateur d'eau chaude dans les radiateurs qui pour une raison inconnue autant qu'étrange s'était bloqué.

Puis à 11h30 je mets à profit le temps perdu à attendre que ma fille sorte de l'école pour demander à toutes les mamans présentes si elles ne connaissent pas un maçon. Deux d'entre elles (sur cinquante mais passons) me citent ...Le même! qui est censé venir chez l'une d'elle qui est géographiquement très proche de moi incessement sous peu. Le numéro de portable de cette aubaine en poche j'attends l'heure propice du apres déjeuner pour téléphoner. Répondeur.

"Bonjour, je téléphone de la part de V parce que j'ai un besoin urgent d'un devis pour un mur mais les travaux ne presseront pas, je me doute que vous êtes super occupé mais si vous pouviez profiter de votre proche passage chez madame R pour pousser votre camion jusqu'à chez moi, ce serait vraiment formidable! Merci d'avance et bon après-midi". Tout ces mots prononcés avec le ton le plus suave et gai possible compte tenu des circonstances.

L'après midi j'étais coincée à la maison pour attendre le seul réparateur de store bourguignon qui avait accepté de se déplacer, non pas pour me remplacer tous mes vieux stores en bois à commande manuelle par des beaux stores en aluminum à commande électrique mais juste pour bricoler un truc qui me permette de voir clair dans mon salon, qu'il soit mille fois béni!

En le raccompagnant à son camion je lis qu'il s'occupe aussi de portail....Quelle chance!

Nous voilà en train de regarder des catalogues. J'ai bon espoir qu'un devis suive. Je pense à noter sur ma liste de trucs à faire : acheter un album à devis....

C'est alors que je commençais à reprendre espoir que je me suis rendue compte qu'une personne était devant mon portail l'air d'attendre qu'on lui ouvre. Je m'exécute et lui demande pour quelle raison inconnue autant qu'étrange, il n'a pas sonné, pour l'entendre me répondre : "mais cela fait 5 minutes que je sonne!"

Eh bien oui. Ma sonnette d'entrée avait soudainement décidé de me lacher elle aussi!

Mon portable se mit à sonner.

"Bonjour je suis monsieur C, la maçon de madame R, puis je passer dans 10 minutes?"

j'ai cru à une hallucination auditive! Non seulement c'était un exploit en lui-même qu'un maçon me rappelle mais c'était carément INCROYABLE qu'il vienne dans la même journée. Penser à offrir des fleurs aux mamans qui m'ont conseillée un tel artisan!

Je guette l'entrée rapport à ma sonnette qui ne marche plus et j'en profite pour appeler B, le mari d'une nounou du quartier qui dépanne toutes les divorcées veuves et esseulées engluées dans du bricolage de mec qu'elles sont incapables de résoudre...Il ya quand même des saints sur cette planète!

Le maçon arrive.Le devis devrait suivre.

Je ne vais pas m'attarder sur le fait qu'il m'ait appris que j'avais toutes mes évacuations d'eaux pluviales et usées à refaire, un futur devis à la clé, j'ai peur que cela ne vous lasse.....

Voyons plutôt le positif:

Jeudi soir la moitié de mes radiateurs chauffaient (pour l'autre moitié qui pour une raison inconnue autant qu'étrange ne fonctionne pas, on verra plus tard...)

La sonnette sonnait de nouveau, béni soit B!

Le volet qui ne roulait plus était fixé ouvert

Et les devis allaient pleuvoir dans ma boîte aux lettres,

Alors la vie est belle non?

Pas de demi-mesure

C'est vrai quoi, pourquoi tergiverser?
Nous en Europe on s'abîme continuellement des neurones avec :"est ce qu'il faut est ce qu'il ne faut pas?", on réflechit au pour et au contre, on avance de deux pas, reculons d'un, Les médias sont là, prêts à bondir, à s'emparer de la faille du raisonnement, la faire ressortir en gros titre. La peur de se tromper nous paralyse.....Pfff....
En Arabie Saoudite, dans ce royaume d'une vingtaine de millions d'habitants qui abolissait l'esclavage l'année de notre grand mouvement social printannier ( 68), on ne s'encombre pas d'état d'âme, on tranche dans le vif.
Il suffit qu'un ou deux cas de grippe H1N1 soit annoncé quelque part sur le sol saoudien ou même le sol voisin pour que le roi Abdallah 1er décrète la fermeture de toutes les écoles du royaume pendant 15 jours!
Si ce n'est pas le principe de précaution ça, je vous demande ce que c'est? (sourire).
Mais ce qui aurait pu être une chouette décision pour deux amoureux transis, un cadeau royal inattendu est source d'une grande frustration. Le visa de mon amour renouvelable tous les six mois expirait fin septembre le mettant dans l'incapacité de changer de territoire et rejoindre sa dulcinée (autrement dit : moi) le temps de ces vacances forcées!
Le voilà contraint à rester dans une ville qui n'a pas remporté de grand prix de distractions culturelles, sportives ou commerciales au chômage obligatoire.
Envisager de le rejoindre est impossible dans un royaume qui ne délivre pas de visa touristique...
Alors je skipe
tu skipes
nous skipons...