dimanche 25 septembre 2011

Ce n'était pas de l'amour

Ce n'était pas de l'amour,

Non, c'était une relation à bénéfices réciproques.
Non, ce n'était pas de l'amour!
Qu'il ne vienne pas me dire le contraire.
L'amour je crois que je sais ce que c'est.
Enfin j'ai su....
Maintenant que notre relation est devenue un cloaque quotidien,
J'ai un haut le coeur permanent pour les relations homme/femme.
On croit avoir rencontré un docteur Jekill et on découvre petit à petit un mister hyde....
Puis on ne voit plus que le mister Hyde.....
Alors on se bénit dix fois chaque matin pour avoir pris la bonne décision!
On se recentre sur l'essentiel.
On se surprend à sourire de cette paix intérieure retrouvée.

On regarde cet étranger avec étonnement. Que lui avais je trouvé? Qu'est ce qu'une relation qui ne dépasse pas l'année? Ca s'appelle comment? Une erreur?

Je suis fière de ne pas me laisser attacher, lier par ce qui ne convient pas.
Je suis libre. (Bizarre en y repensant le poème que ma marraine visionnaire m'avait dédié le jour de ce mariage...)
Je préfère la lutte, la difficulté, l'échec aux compromissions destructrices.

Certaines me disent : "Comment fais tu?" "Où trouves tu l'energie? vingt fois sur le métier de remettre l'ouvrage, où puises tu cette sorte de foi?"

L'amour de la Vie, peut-être.... Avec ses surprises, ses rebondissements, ce qu'elle nous apprend sur nous même et sur les autres. Pas de retour en arrière. J'avance avec confiance sur ce nouveau chemin et je verrai bien.....
Je ne dis pas que c'est facile,
encore moins confortable.
C'est peut-être une sorte de folie.....

5 commentaires:

Myel a dit…

Ohhhh ! Et moi qui me tenait loin, qui ne te posait pas de questions pour ne pas te porter la poisse :(

Helianthine a dit…

Je ne pense pas que la poisse a quoi que ce soit à faire la-dedans c'est juste ma connerie qui est en cause mais en tout cas merci, tu n'as jamais été très loin!

Françoise a dit…

L'autre ne correspond pas toujours à ce qu'il nous avait laissé entrevoir, et c'est là qu'arrive la désillusion. Ou peut-être est-ce nous qui l'avions idéalisé ? C'est possible aussi.
Bon courage pour la suite, en tous cas, Hélianthine, et belle semaine à toi.

Anonyme a dit…

Reste radieuse, c'est comme ça qu'on t'aime.
Je ne pense pas que tu aies fait preuve de connerie, juste un trop grand besoin d'amour ou plutôt un trop grand besoin d'essayer de retrouver ce qui t'a été si brutalement enlevé.

Helianthine a dit…

Oui vous avez toutes les deux raison, Françoise et tantine