lundi 10 octobre 2011

conference

Aujourd'hui j'ai assisté à une conférence sur le thème de "l'accueil et la séparation" par Joël Clerget . J'y allais parce que mon nouveau métier m'entraîne à faire de l'accompagnement parental....
Accueillir un enfant dans notre corps par nos gestes, nos actes qui se donnent avec l'autre ET dans la parole en tant que petit enfant "humain" qui porte en lui la promesse de la parole.

Accueillir un enfant supposerait aussi être capable de se mettre "en place d'enfant" (ce qui est très différent de "se mettre à la place" de l'enfant) c'est à dire garder dans notre coeur la possibilité de se rappeler qu'on a été enfant avec une force, une puissance une vitalité d'enfant.


Entendre qu'il ne peut y avoir séparation s'il n'y a pas eu "lien" constitué, c'est à dire un lien vivant qui s'est ouvert à la relation (sans alienation), lien qui reconnaît une rencontre de deux individus distincts. Comprendre les paroles de Donald Wood Winicott lorsqu'il dit : "un bébé peut être seul quand il a acquis la possibilité de continuer d'exister en dehors de la présence de l'autre". Il a reçu assez de présence qui lui permet l'absence.Le langage psychanalitique est ardu et des choses m'ont échappé....

Ce genre de reflexion renvoie toujours à sa propre histoire, enfant et adulte.
Et je me pose la fatidique question : puis je, moi en tant qu'adulte, avoir la possibilité d'exister hors de la présence d'un autre?

Ce blog par exemple en tant qu'objet lu par d'autres n'a t il pas pour mission de me sentir exister?

3 commentaires:

cousine a dit…

j'aime bcp la réflexion du jour....!!! t'aurais dû venir à qq cours avec moi je suis certaine que tu y aurai trouver bcp d'intérêt!

Helianthine a dit…

Oh mais je n'en doute pas une seconde ma cousine!

Françoise a dit…

Les blogs ne servent pas qu'à cela, mais ils nous aident à nous sentir exister, oui, je le pense aussi.