samedi 14 mars 2009

La tombe

Oui, j'y suis retournée.
Comme un aimant j'y suis attirée. J'en ai besoin. Histoire de réaliser encore et encore. Ici il git. Il a existé, nous nous sommes connus et il n'est plus.
Voilà.
Ici, c'est un lieu où les gens passent et laissent des signes. Ce bouquet d'oeillets vient surement de belle maman. Tiens? un piment posé au milieu des jacinthes: Jérôme est passé par là. Merci Jérôme, Marti aurait apprécié et moi aussi, cela me fait sourire et c'est bon de sourire, même ici. Je pose le nouveau tableau de coquillages réalisé par Clara. La stèle a été nettoyée de sa rouille et a repris sa place.
Je ne reste pas longtemps. Ma place est ailleurs maintenant. Dans la vie qui m'appelle à tue tête. Clara me lance des piqures de rappel régulièrement. La semaine dernière c'était :
"Maman j'en ai assez de ne dessiner que toi, mes frères et moi sur les dessins......"
"Tu voudrais dessiner quoi, ma fille ?"
"Mais un homme maman, un homme. Quand est ce que je pourrai dessiner un homme à côté de toi?"
.......................................
Peut-être bientôt, me dis je en moi même. La peur me serre le ventre mais je ne peux m'empecher de sourire.
Ah....La vie!

4 commentaires:

walkingthedog a dit…

:( , :D .

Myel a dit…

Continue de sourire, je suis sûre que ça te va bien.

Mots d'Elle a dit…

...je ne peux pas dire grand chose...juste que je n'ai pas ta force...heureusement que la vie nous tire vers elle.

claudie a dit…

moi aussi j'y vais de temps a autre et je me dis que l'on ne peut vivre que sur des souvenirs mais j'avoue que je ne pense pas avoir ta force, suis je sans doute trop attachée au passé