dimanche 10 janvier 2010

Célébration







Ils viennent de partir.
Les amis de Marti. Mon homme enseveli.
La garde rapprochée comme je les ai surnommés.
Ceux qui répondent toujours à l'appel.
Ceux qui le font revivre lorsqu'ils sont là, ensemble.
Ils avaient l'habitude d'être invités en janvier.
Le mois de l'anniversaire de Marti qui tombe à peu de chose près avec la fête de la saint vincent tournante, la fête des vignerons, importante par chez nous!
Alors il y a des habitudes qui sont bonnes à garder.
Même si cela fait bientôt trois ans que ce n'est plus l'anniversaire qu'on fête, mais plutôt le besoin de se retrouver.
Il y a un côté rassurant à ce rituel là.
Les gens ne sont plus mais l'amitié et l'amour reste.
Et c'est bon!



5 commentaires:

Mots d'Elle a dit…

L'absence insupportable se transforme peu à peu en une présence invisible et protectrice, animée des rires, des larmes, des mots, des souvenirs que chacun apporte avec soi. Et tous ces petits riens font un tout incroyable et vivant, rempli d'amour...enfin je perçois les choses ainsi.
Je pense à toi et t'embrasse.

Marico a dit…

Cette fidélité tranquille aux liens tissés, au delà des événement tragiques me touche infiniment.
Tu te rappelles les vestales qui entretenaient le feu! Elles me fascinent depuis toute petite. Se souvenir dans l'amitié, dans l'amour, c'est entretenir le Feu, la Lumière!

noèse cogite a dit…

J'envie cela..des amis de longue date,,,dans le mot amitié,,il y ala fin de des errances.

Myel a dit…

l'amour et l'amitié : piliers qui te portent et que j'espère...bon vent ma belle, contente de voir que les cicatrices te font moins souffrir.

Myel a dit…

Tu es présente a mon esprit tous les jours, un phare, plein de vie et avec un dynamisme que j'admire. Et puis le 31, j'ai pensé encore plus à toi que d'habitude http://kinkajou2.unblog.fr/2010/07/31/on-nattrape-pas-les-mouches-avec-du-vinaigre/
Bisous et belles amours