vendredi 10 octobre 2008

Le feng shui

Ce matin j’ai patienté un moment dans la salle d’attente du juge des tutelles. Je me suis surprise à regarder autrement la disposition des cloisons, des tables et des chaises. J’ai cherché les plantes vertes, le vase et plus incroyable encore : j’ai compté les rangées de cercles qui remplissaient les dalles carrés de PVC. Passée ma première satisfaction de retrouver le yin et le yang dans le choix du décorateur d’avoir placé des ronds dans un carré, je fus déçue de constater qu’il n’avait pas respecté l’impair dans le pair.
J’ai eu alors hâte que la juge vienne me chercher et de quitter ce lieu si peu harmonieux.
Par quel miracle douze jours ont-ils suffi à me faire sentir les subtilités du Feng shui qui régit tout lieu chinois, je ne saurais l’expliquer mais le fait est que je ne suis plus tout à fait la même….
En Chine TOUT est symbole, rien n’est construit ou disposé au hasard. Je ne parle pas des bidonvilles parce que je ne sais pas. Je parle de tous les endroits où j’ai eu le loisir de rester un peu. Du sol au plafond, tout suit une certaine règle ancestrale qui prend racine dans le taoisme et qui s’est agrémentée de la philosophie bouddhiste par la suite.
Le Feng shui que l’on pourrait traduire par « le vent et l’eau » est l’art d’harmoniser le Qi (l’énergie naturelle) de manière à favoriser la santé, le bien-être et la prospérité des occupants d’un lieu. L’optimisation des flux du Qi nécessite de tenir compte des cinq éléments : terre, métal, eau, bois feu et du principe du yin et du yang afin d’équilibrer au mieux les forces en présence. Là je sens bien que vous souriez en vous demandant si c’était bien du thé au jasmin qui était servi tous les jours dans nos tasses…..
Oui, oui...
Les pagodes par exemple ont souvent une base octogonale, nombre pair de côté, mais un nombre impair d'étage. Les clous sur les portes rectangulaires de la cité interdite sont ronds et sont alignés en un nombre pair de rangées de neuf (impair au cas où vous auriez du mal à suivre...).
Le nombre des gardiens sur le toit des temples et des palais officiels sont toujours en nombre impair pour équilibrer le nombre pair de pans de toit etc...
Alors là mes amis, nous sommes revenus dans le domaine de la lutte. Je me suis trouvé un nouvel ennemi contre lequel lutter: la disharmonie intérieure. Ma table de salon rectangulaire (nombre pair de côté) s'est retrouvée pourvue d'un nombre impair de chaises. Un vase arrondi trône sur son plateau. C'est une table basse ronde qui va prochainement remplacer l'ancienne sur mon tapis rectangulaire....Je n'aurai pas assez de mes six mois de congé pour réaménager ma maison....

3 commentaires:

Anonyme a dit…

un petit bisou du capitaine furio
ou deux c est quoi le plus feng shui lol @+

Anonyme a dit…

super le feng shui!..... hum!!!
un peu "casse tête chinois"..non?

HelLutte a dit…

fengshuiement votre