samedi 21 novembre 2009

PARIS le retour...

Eh oui,
me voilà encore à Paris (quand on aime les formations, on ne compte pas...Est ce qu'un jour je récupérerai la mise financièrement parlant j'entends? question sans réponse...Mais ce n'est pas grave finalement, c'est mon chemin, je m'y sens bien ). Cette longue parenthèse étant fermée, j'apprends maintenant le massage assis, méthode "touch line" de Tony Neuman. Toute autre démarche, tout autre ressenti que ce que j'ai connu jusqu'alors. Plus dur de "sentir" la densité des muscles sous les habits! Kata à la japonaise, faut un temps pour adhérer. Mais ce soir après avoir été massée toute la journée j'ai une peche d'enfer, je comprends que cela booste les salariés d'entreprise! J'irai donc au devant des gens avec ma "chaise à l'envers". Démocratisons le toucher!!!!
Ce matin j'ai découvert un Paris ensommeillé du samedi matin. A place d'italie terminus de la ligne 5, tout le monde est descendu. Tout le monde ? non! Un homme bien habillé, l'ordinateur portable en sacoche à bandoulière autour de l'épaule dort profondément dans la rame. Je m'assois dans l'autre carré dans le même sens que lui, en pensant d'avance à la tête qu'il fera lorsqu'il se rendra compte qu'il est reparti dans l'autre sens. Mais je n'aurai pas ce plaisir. Le métro repart. L'homme ne s'est pas réveillé. 3 stations plus loin, il tombe vers le sol de mon côté. Je le redresse à temps. Heureusement, car aucun de ses voisins n'avaient ébouché le geste salvateur! Monsieur ne se réveille pas. Excès de Beaujolais nouveau? Je me demande quelle fut sa nuit pour sembler comater ainsi....Je descends à République sans avoir le loisir de voir sa réaction au réveil. Peut-être est il toujours encore dans sa nuit dans cette rame, en mouvement perpétuel jusqu'à une heure moins le quart, heure fatidique de l'arrêt du métro, allez savoir!
Je trouve les parisiens fatigués le we. Beaucoup de magasins sont annoncés ouvert demain jusqu'à 20H, 22h....Ils ne s'arrêtent donc jamais?
Ce rythme continu produit une sorte de fatigue en moi aussi! J'ai acheté un livre plusieurs fois recomandé et après avoir passé une heure dessus je vous le recommande aussi : le grand dictionnaire des malaises et des maladies de Jacques Martel, un ensemble de révélations vraiment!
Voilà je vais skiper avec mon amour, réviser mes cours, poser quelques pièces du puzzle qui se construit ici au fur et à mesure de mes stages.
A plus tard!

2 commentaires:

Myel a dit…

Ils sont fatigués le week-end et pressés la semaine. Quand donc ont-ils un rythme "normal" ?
Avec ta chaise à l'envers tu rattraperais ta mise là-bas non ?

Marico a dit…

Je ne peux m'empêcher de penser à cet homme dans le métro. Je me demande où il en est maintenant???
À courir et à stresser, - je l'ai déjà fait - on oublie tellement ce qu'est la vie! Et dire qu'on s'imagine ainsi la "gagner"!
Je te suis assidûment. Intéressant ce livre: je vais l'emprunter à ma fille.
Sois heureuse!