vendredi 5 septembre 2008

Oui chef

Ma fille, six ans et demi, revient de l'école où elle a fait sa rentrée en CE2, un peu penaude. Elle avait déjà été punie le matin pour bavardages et s'était pris un savon à table. La punition du maître avait consisté à l'isoler dans une salle vide, attenante à la salle de classe. L'après midi rebelotte. Cette fille de lutteuse avait dû estimer que son maître faisait preuve d'un autoritarisme excessif elle a répondu "oui chef" lorsqu'il lui a demandé de faire quelque chose. N'ayant pas le même sens de l'humour que la fillette, le maître l'a de nouveau isolée. J'ai hésité entre:

"Bon et bien on va écrire ton nom sur la porte de cette salle si tu prends l'habitude d'y aller tous les jours" ou une leçon de morale en bonne et due forme.

J'ai choisi: "tu feras tes excuses au maître lundi matin en arrivant à l'école."

Les chiens font-ils des chats?


Paraît que j'étais pas toujours une élève facile à l'école, du genre contestataire...

2 commentaires:

Pascal a dit…

Je suis mort de rire !
je l'adore de plus en plus ta petite Clara !
Quel humour , je me demande de qui elle tient ?
Ceci dit je pense que tu as choisi la bonne solution pour les excuses .

noèse cogite a dit…

Il y aussi l'expression de l'arbre..du fruit qui ne tombe jamais très loin de l'arbre.Vraiment adorable comme personnalité...cette petite et que dire de ses yeux qui ne semblent pas faire ds la concession!
Lutteuse..ds le sens de.....