jeudi 26 janvier 2012

j-2 5 ans après

On s'approche d'une date que je n'aime pas.
Oh je l'ai aimée cette date dans une de mes autres vies. Je l'anticipais mentalement à l'avance afin de décider si elle ferait l'objet d'une surprise organisée ou non. Le 28 janvier il aurait eu 44 ans. C'est donc une fois de plus une date de non-anniversaire. Compte tenu que son âge à lui s'est définitivement arrêté à 39 ans, point barre.
Marti et moi on était les rois des surprises. Pour nos anniversaires respectifs en six ans on a inventé douze façons de les fêter. En ce qui concerne les miens d'anniversaires celui qui m'a le plus scotchée de sa part c'est celui où il m'a dit qu'il me payait le restau, qu'il s'est fait beau, pchitté avec le parfum qui me faisait perdre le sens des réalités, qu'il m'a conseillée dans ma tenue, m'a regardée me préparer, m'a conduite dans sa belle voiture de course au resto puis juste avant de rentrer il a dit : "mince j'ai oublié mon portefeuille dans la voiture, rentre je te rejoins".
Je suis rentrée.
J'ai tout de suite vu la tablée. Toutes mes copines étaient là. Marti n'est pas revenu. Il s'était eclipsé pour me laisser avec mes amies.J'ai passé une super soirée. Le resto était payé d'avance pour tout le monde!
Je ne connais pas beaucoup de mecs capables d'inventer un truc pareil!
Je me dis qu'il faut que J ARRETE de ressasser des trucs comme ça, que cela ne me permet pas de vivre l'ici et maintenant, que la comparaison va tuer dans l'oeuf toute tentative de nouvelle relation comme elle a assassiné clairement la dernière.
Tu me diras, je crois bien que j'avais dit justement qu'il n'y en aurait plus de nouvelle relation, c'est vrai jlai dit alors quoi où est le problème?????
C'est juste que ça me manque à chialer toutes ces surprises, toutes ces idées qui venaient d'on ne sait pas d'où et que je ne PEUX pas vivre comme ça, juste pour RIEN, sans projet, sans trucs qui me feraient vibrer la couenne, rire aux éclats, pleurer comme une madeleine, et meeerde!
Alors je vais mettre tout ça dans un joli coin de mon cerveau tout enrubanné. Je sais que c'est ce qu'il aurait voulu. Je vais me donner un coup de pied au cul comme je sais si bien le faire et avec le sourire en plus (si vous voulez des cours de coups de pieds au culs, n'hésitez pas, hélianthine.com est là pour vous montrer)
et je vais ouvrir mes petits yeux vert/bleus, et regarder les surprises que la vie va surement continuer de me balancer de temps en temps....
Hein la cousine qu'est ce t'en dit?

8 commentaires:

Rom a dit…

Il me parait impossible de commenter (d'autres le pourront, peut-être)
Je t'ai lue, attentivement.

pakita a dit…

Je suis venue te lire hier et suis repartie sur la pointe des pieds, en ayant l'impression désagréable de te laisser seule avec ta douleur. Mais je n'avais aucun mot, il me semblait que rien n'aurait pu radoucir cette tristesse.
Et puis je suis revenue parce qu'en vérité il ne s'agit pas de radoucir, il ne s'agit même pas de faire en sorte que tu ailles mieux ! Il s'agit juste de te dire que je suis là, que j'entends ta souffrance et qu'il me semble, qu'à ma manière je la comprends même si je n'ai jamais vécu ce drame de la perte de l'être aimé.
Toute ma tendresse vers toi.

NanouB a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
pakita a dit…

Nous sommes le 28.
Je réalise cela seulement maintenant.
Je pense fort à toi.

Françoise a dit…

Mes pensées les plus douces et les plus affectueuses pour toi aujourd'hui, Hélianthine. Je peux comprendre ce que tu peux ressentir. Je t'embrasse très fort.

NanouB a dit…

j'espère que tu avais lu mon commentaire, je n'ai plus osé le laisser, je voulais pas avoir l'air de savoir...je voulais juste être avec toi

bisous de Nanou

Helianthine a dit…

Merci à tous! Nanou ton commentaire est gardé précieusement dans ma boite mail, merci!

cousine a dit…

j'en dis, j'en dis.... que tu as bien raison, et ajourd'hui particulièrement je dirais juste que pour tout cela, l'essentiel est bien d'être là vivant....le reste.....