jeudi 15 janvier 2009

Extraits

Oui, tiens....A la lecture du commentaire de mots d'elle, je me suis mise à penser que mon pseudo, le titre de mon blog et de mes nombreux libellés avaient peut-être bien été influencés par Michel Houllebecq dont j'aime beaucoup les écrits (même si le personnage en lui-même n'est sans doute pas aimable au sens propre du terme). Ce soir, envie de vous écrire un extrait de "l'extension du domaine de la lutte" que j'ai dévoré avec plaisir!
"La difficulté, c'est qu'il ne suffit pas exactement de vivre selon la règle. En effet vous parvenez (parfois de justesse, d'extrême justesse, mais dans l'ensemble vous y parvenez) à vivre selan la règle. Vos feuilles d'imposition sont à jour. Vos factures, payées à la bonne date. Vous ne vous déplacez jamais sans carte d'identité (et la petite pochette spéciale pour la carte bleue!...)
..................................;
"cependant, il reste du temps libre. Que faire? Comment l'employer? Se consacrer au service d'autrui? Mais au fond, autrui ne vous interese guère. Ecouter des disques? C'était une solution, mais au fil des ans vous devez convenir que la musique vous émeut de moins en moins.
Le bricolage, pris dans son sens le plus étendu, peut offrir une voie. Mais rien en vérité ne peut empêcher le retour de plus en plus fréquent de ces moments où votre absolue solitude, la sensation de l'universelle vacuité, le pressentiment que votre existence se rapproche d'un désastre douloureux et définitif se conjuguent pour vous plonger dans un état de réelle souffrance.
Et pourtant, vous n'avez toujours pas envie de mourir.
.......................................
Vous aussi, vous vous êtes interessé au monde. C'était il y a longtemps; je vous demande de vous en souvenir. Le domaine de la règle ne vous suffisait plus; vous ne pouviez vivre plus longtemps dans le domaine de la règle;aussi, vous avez dû entrer dans le domaine de la lutte. je vous demande de vous reporter à ce moment précis. C'était il y a longtemps, n'est-ce pas? Souvenez-vous: l'eau était froide.

4 commentaires:

walkingthedog a dit…

D'ou l'importance d'avoir des, non pas des hobbys, mais des passions..non?
Et ce afin que la vie soit passionnante....
Mais je remarque que chez beaucoup, cela reste difficile à acquérir.
Simple, pourtant, il suffit de se poser les bonnes questions:
De quoi j'ai envie? sans tricher, sans s'occuper du regard des autres, sans se mentir.
Ok?
Reste plus qu'à le faire...
Maintenant, si on ne trouve pas..., c'est ennuyant..mais, non, tout le monde a des rêves, sinon des envies.

HelLutte a dit…

Une passion n'enlève pas le sentiment d'absolue solitude ou de vacuité.

Mots d'Elle a dit…

"l'eau était froide"...j'adore vraiment l'image!
Le style Houellebecq est à tomber je trouve.
Rien de pire que de se fondre dans la masse, rien de plus rassurant aussi...

Mots d'Elle a dit…

Et tu as tout à fait raison Hélène, je ne me sens jamais aussi seule que lorsque je joue du piano sans auditoire, et c'est pourtant ma passion.