jeudi 29 janvier 2009

Merci

Merci à tous, bloggueurs et non bloggeurs, ceux qui mettent leur nom et ceux qui font exprès de ne pas le mettre (même que si c'est pour m'ennerver, c'est réussi! De toutes façons si je ne connais pas ce qu'il y a dans le tiroir, il peut bien s'ouvrir sans déranger ma commode encéphalique), pour vos mots ou vos silences de solidarité postés malgré tout.
Merci aussi à ceux qui ont laissé des messages mails ou sur mon répondeur parce qu'ils me connaissent et savent que je ne voulais pas décrocher. Pour répondre au commentaire de "M'enfin" je voulais dire que le silence ne me fait pas peur. Le silence est parfois nécessaire, il peut rendre fort, il peut-être une forme de respect, une pause dans le mouvement de nos vies, une prière, un souffle pour mieux se souvenir, mieux ré-entendre ce qui a été.
Il y a du sens dans le silence....
Il peut être utile, voire salutaire, de lui offrir parfois la place qu'il mérite au sein de nos heures.
Ceci dit, si vous vous étiez tus, vous.....J'aurai été très triste.....
Bienvenue dans la contradiction que je manie sans vergogne depuis toujours!

Vous, je ne sais pas.....Mais moi, sans toi, sans vous, sans les autres je suis .....peu.

7 commentaires:

walkingthedog a dit…

Bonjour, HelLutte,
"sans les autres, je suis peu", est l'éternel sujet de conversation que j'ai avec menfin . Bien sur je ne suis pas d'accord, mais on connait mon manque d'humilité flagrant et même provocateur.
Cependant je pense profondément le contraire. Je ne dis pas que l'on doit vivre comme un ermite mais chez moi, comme je l'ai déjà écrit, les actions menées seul, s'avèrent au moins conformes à ma pensée et ne font pas l'objet de compromission, pour ne citer que cet exemple-là.
Je sais que tout le monde dira le contraire, difficile de faire autrement puisque nous sommes sur un lieu d'échange et quelque part, ce serait le renier, mais je maintiens.
A bientôt.

≈≈≈ a dit…

Bein c'est déjà énorme !

menfin a dit…

oui moi je dis qu'on n'est rien sans les autres...ce sont eux qui nous revelent ce que nous sommes
bien sur on existe par soi meme mais c'est l'autre qui nous porte a etre nous meme.
la solidarite et l'esprit de coopération sont des valeurs que je revendique et qui me sont necessaire pour etre moi. je crois que l'homme se grandit de ce qu'il donne.
a qui peut il donner s'il reste seul?

HelLutte a dit…

m'enfin je suis à fond d'accord avec toi! puis wd, tu me fais rigoler parce qu'avec tous tes billets quotidiens, tous ces mots que tu nous donnes à lire, c'est bien que nous sommes importants non?
Les actions menées seul? Je n'y crois pas une seconde. Quels que soient nos gestes, ils sont un maillon d'une chaîne, comment te savonnerais tu s'il n'y avait pas d'autres genns pour fabriquer le savon hein???? etc....
Sans le regard de l'autre toi qui a l'air de tenir particulièrement à tes tenues et ton aspect physique, aurais tu l'impression d'exister? Allez je suis un peu provocatrice exprès mais....reconnais que j'ai raison!

menfin a dit…

ah helLutte..enfin une voix qui se met avec moi pour redire ça a w....

Anonyme a dit…

capitaine furio::: Vous voulez vous aimer : aimez-vous donc dans les autres ; car votre vie est dans les autres, et sans les autres votre vie n'est rien

Marico a dit…

J'étais partie à la recherche des "amies de la lutteuse"... Comme je t'ai connue au courant de 2009, je n'avais pas lu. Merci pour ce merveilleux texte qui dit tout. Texte que je vais "copicoller" dans mon journal pour souvent le relire!