samedi 24 octobre 2009

Courrier maudit

Il y a ce petit tremblement de la main qui tient l'enveloppe, à la lecture du destinataire.
Depuis deux ans et demi celui à qui est adressé ce courrier n'est plus de ce monde. Il est mort d'un accident de la route.
Alors le sigle "prefecture, république française" en haut à gauche de l'enveloppe fait trembler la main davantage.
J'ouvre.
A l'intérieur, la lettre informe feu mon mari qu'étant donné qu'aucune infraction n'a été enregistrée depuis trois ans (sic) il a de nouveau ses douze points sur son permis....................................................................................................................................................
Ces mots ravivent une partie de ma mémoire endolorie.
Une grande tristesse.
Puis la colère face à ces administrations incompétentes qui ne communiquent pas entre elles! Merde! Elle devrait bien le savoir la préfecture, compte tenu du dossier qui transité par nombreux de ses services, qu'il est mort sur la route leur administré!!!!

Je ne dépenserai pas une fois de plus l'energie négative d'envoyer une lettre à la dite administration pour demander l'insupportable à savoir qu'il faut effacer un nom qui pour nous a représenté une vie.
Je vais peut-être demander au facteur de faire retour à l'envoyeur tous les prochains courriers qui porteront le nom du disparu....Enfin.....S'il est possible de le faire!

3 commentaires:

Marico a dit…

Belle aminaute,
Nous vivons dans des sociétés où il y a davantage de gestionnaires que de visionnaires!
Bon weekend à toi.

noèse cogite a dit…

Incroyable !
L'administration est une bête sans empathie.
Fait attention à toi:)

Helianthine a dit…

Merci mes humaines amies bloggeuses!