mardi 13 octobre 2009

La petite communauté





Mon sous-sol devient le haut lieu de rendez-vous des saisonniers, amis de mon fils aîné.


Forcément un saisonnier ça bouge. Il n'est donc pas nécessaire pour eux de louer un appart. Leur vie les mène à squatter de ci de là sur les différents lieux de travail.



Le fait qu'ils n'envisagent pas de partir prochainement s'explique aisément. Ma maison représente une mine de petits boulots divers et variés, une sorte de quatre saisons à elle toute seule!


C'est une grande chance pour moi que ces jeunes aient choisi précisément ma maison pour poser un peu leurs frusques! Ce sont eux qui étaient partis un an en Amérique du sud, à travailler dans les fermes contre le gîte et le couvert. Ils ont gardé cette habitude de rendre service dans leur lieu d'hébergement. Ils ont de superbes corps d'athlètes (je le sais parce qu'ils sont torse nu de temps en temps ;-) ) et ils savent les utiliser pour manier la bêche, le taille haie, la masse, le rateau et différents appreils de bricolage que je ne sais même pas comment ils s'appellent!

De mon côté, j'essaie aussi de leur être utile. Je fournis du fil de fer à celui qui perd tout le temps ses clés pour qu'il puisse rentrer dans sa voiture, je prête mes pinces et mon accès à ma batterie pour recharger celle de celui qui oublie tout le temps d'éteindre son plafonier de son véhicule, je rédige une lettre de motivation pour celui qui veut être plongeur cet hiver (eh oui, même pour faire la plonge il faut exprimer de la motivation par écrit, vous y croyez vous?), enfin des ptits trucs quoi!



Mon aîné qui adore la vie en communauté est plus détendu que jamais et moi qui aime sentir la vie pulser dans mon environnement et adepte inconditionnelle du mouvement, je suis aux anges. Un des habitants possède une petite chienne alors même Djecko trouve cette cohabitation très agréable!


Je ne suis pas certaine que mes voisins y trouvent leur compte parce que je les vois se regrouper, parler à grand renfort de bras et se taire lorsque je m'approche. Ils vont peut-être monter une assoc "anti-nous", mais bon, je m'en ......complètement!

3 commentaires:

Myel a dit…

Manquent de savoir-vivre tes voisins, ou bien sont jaloux de toute ce foisonnement qui ne leur profite pas !

noèse cogite a dit…

La commune version Hélène:)

Il faut du culot m'a dit un ami pour être heureux..C'est confirmé en te lisant:)

Helianthine a dit…

A Myel : mes voisins sont beaucoup trop conventionnels pour comprendre ce qui se passe chez moi, (entre nous les pauvres!)

A Noèse Tiens c'est peut-être vrai ce que t'as dit ton ami, en effet! Tes passages me font toujours très plaisir!