lundi 19 octobre 2009

Un an déjà!

Un peu plus d'un an que le cartable dort au fond de l'armoire. Parfois je dois faire un effort pour me souvenir que j'ai été prof! C'est comme si c'était dans une autre vie, inaccessible à ma mémoire!
"Tu ne sers à rien" me balance gentiment mon troisième qui a pour obsession d'être utile à la société.
Mais si mon chéri, je te sers parce que je te suis disponible, je sers à mes amis d'avoir le temps et l'esprit pour les écouter, je sers aux commerçants avec qui j'ai l'envie d'échanger un sourire et des nouvelles. Ma petite place dans cette société est de faire tourner au mieux ma microsphère, je n'ai plus d'autre ambition, voilà!
"Je ne veux pas d'une mère qui ne travaille pas" m'assène t-il régulièrement.
Mais moi j'avoue que m'occuper d'entretenir ma maison et mon jardin, préparer des petits plats pour ceux que j'aime, prendre le temps de lire, de faire travailler mes enfants, d'accompagner et d'aller chercher ma fille à l'école me remplit d'une joie profonde et sereine et de la certitude que je suis "à ma place".
Après des décénnies de lutte féministe j'ai un petit sentiment de honte d'écrire cette vérité-là....
Je pense aussi à toutes ces femmes qui ont besoin de remplir leur vie dans tous les domaines, maritalement, professionnellement, maternellement et parfois même avec un amant!!!! De peur de basculer dans le vide, dans un néant de sens?
Comment leur expliquer le bien-être que je ressens à avoir éliminé tout ce qui ne me semblait pas "Esssentiel"?
Regardons les choses en face: la lutteuse que je suis ne lutte plus. D'ailleurs je vais changer le titre de ce blog, il n'a plus tellement de raison d'être.
Je suis tout simplement bien, là, maintenant, dans ma vie, au creux de mon quotidien banal (enfin cela dépend des jours, tout de même ;-) ), en paix. Je regarde les arbres de mon jardin et je souris toute seule. J'allume un feu dans la cheminée et je prends le temps de m'assoir en face pour le plaisir de le voir crépiter...
Alors bien sûr pour donner le change j'enchaine les formations. J'ai crée mon auto-entreprise. J'ai maintenant un numéro de SIREN et je suis en train de me faire faire des cartes de visite par mon amie graphiste. Je suis une future "intervenante en bien-être de la personne" avec mon désir de faire du bien aux êtres humains.
Une petite voix au fond de moi me dit : allez, tu dois le faire!
Mais une voix plus grave lui répond : "chut, tais-toi! Laisse moi goûter ces moments-là"
Moi comme désincarnée je les écoute toutes les deux en me demandant : "Laquelle gagnera?"

5 commentaires:

Marico a dit…

Bravo, bravo, bravo, bravo!
Surtout ne cède pas aux pressions. Même si j'ai mis plus de temps que toi à comprendre, je ne regrette rien d'un choix qui m'a menée à une vie qui ressemble fort à la tienne! Il y a, je crois, un temps pour chaque chose! Et seulement la (ou le) principal intéressé peut savoir quand donner le coup de barre!
Il y a de l'amour, beaucoup d'amour, dans tous les petits gestes du quotidien que l'on vit au moment présent!
Bonne journée!

Ca†≈ a dit…

Une femme qui avance est toujours belle.
As-tu déjà essayé de prendre un arbre dans tes bras ?
Essaie, tu le sentiras te prendre dans les siens; et c'est bon !

noèse cogite a dit…

Moi je t'engagerais volontier:)
Ayant 3 enfants,,tu SERS à quelque chose!!!

Un répit, dans ta vie qui va te permettre de recentrer sur certaines choses est toujours bénifique.
Tu ressents le bonhqur,,déjà tu es dans la bonne voie,,et à moi tu fais du bien.:)

Helianthine a dit…

Whaououuu! Trois commentaires! Quel bonheur!
A Marico, merci, il semble que nous soyons proches d'esprit en effet et c'est super!

A Cat Oui oui oui! J'ai déjà essayé et c'est génial! Depuis mon retour de Chine je fais des trucs comme ça. Ils font tous ça la-bas!

A Noèse J'ai même QUATRE enfants Noèse :-) mais plus que deux encore dépendants de moi. C'est un grand plaisir de lire que je te fais du bien!

Eros a dit…

Tu as bien raison Hélianthine, quand on a déjà beaucoup donné dans sa vie, il faut prendre le temps de vivre et de se laisser porter par ses envies. Pouvoir consacrer du temps à ses enfants, à ceux qu'on aime et aussi à soi, quel bonheur ! Vive le temps libre !