mardi 2 décembre 2008

Retour difficile

j'ai attendu un peu avant de raconter ce qui va suivre que la pression descende un peu pour ne pas être trop excessive dans mes propos....Ca vous épate hein?, ceux qui me connaissent.
Alors voilà: après un we génial mais fatigant, nous montons dans notre wagon de première classe parce qu'avec quelques euros d'écart, j'ai préféré et Sylvain a sorti son classeur de math pour revoir le contrôle du lendemain et Clara a sorti ses sudoku et moi je m'apprêtais à somnoler....
Deux monsieurs d'une cinquantaine d'années se sont installés sur le "carré" d'à côté.
"Tu comprends, je suis triste, cela aurait pu marcher elle et moi, je ne suis pas le mec chiant, on n'a pas de problèmes d'argent ni de santé (j'ai bien aimé l'ordre...). Elle ne supporte pas que je sois toujours parti. Bon j'essaie de me remettre en question, tu vois. C'est vrai que je n'ai jamais gardé un boulot plus de deux ans. Faut qu'ça bouge, je me lasse très vite. Puis bon, avec celui-là c'est vrai que j'ai beaucoup de déplacements."
"Oui mais elle, elle a le bridge!"
"Oui, c'est vrai, cela l'occupe bien. Je l'encourage à continuer mais tu vois, elle a du mal à trouver des partenaires à sa hauteur. Même moi, je ne peux plus l'entraîner, elle a un trop bon niveau"
A ce stade de la conversation, je sens Clara et Sylvain légèrement destabilisés. Il faut dire que le monsieur qui a des soucis avec sa copine doit souffrir de surdité tant il parle fort. Tout le wagon joue à "Macha vous écoute".
Le monsieur continue: "Je l'encourage aussi à faire d'autres choses mais tu sais elle a des complexes. Elle dit qu'elle n'est pas cultivée, qu'elle n'est pas intelligente et que moi bien sûr je ne peux pas comprendre, j'ai réussi avec ma belle voiture, tout ça (oui, oui, véridique!).
Ce n'est pas qu'elle manque d'intelligence, tu vois, son cerveau tourne bien, très bien même! Mais elle ne se donne pas les moyens d'améliorer sa culture générale. Tu vois à la maison j'ai pris un panel de 7 chaînes d'histoire. Elle aime beaucoup l'histoire. Alors je lui dis : profite en ! regarde des émissions d'histoire! Ben non, elle préfère s'abrutir devant des émissions à la con toute la journée.
Regards appuyés de nous trois en direction des messieurs. Je rajoute quelques soupirs appuyés, très sonores. Pensez-vous! C'est à croire qu'ils ont oublié qu'ils étaient dans un lieu public en compagnie de gens qui ont leurs propres soucis et la fatigue du jour, qui n'ont pas forcément envie de partager la vie privée de ce monsieur.
Mais cela continue.....
"Puis il y a son problème d'alccol. Elle dit que c'est à cause de moi qu'elle boit. Moi je veux bien me remettre en question mais il faut qu'elle règle ce problème. je ne comprends pas pourquoi elle a arrêté sa psychothérapie. Cela lui faisait du bien"
"Quand même, quand tu ne peux pas rester plus de trois ans avec le même mec depuis le début de ta vie amoureuse, tu pourrais te dire que ce n'est pas toujours de la faute des mecs, tu vois ce que je veux dire! Elle devrait bien penser que c'est elle qui a un problème."

_ Maman, tu peux leur demander de parler moins fort, essaie Sylvain à haute voix (au moins 12 décibels), je n'arrive pas à me concentrer sur mes maths! (Tu m'étonnes, moi non plus je n'arrive pas à me concentrer sur mon sommeil)
_ Cela ne sert à rien mon chéri, lui répondis-je à 20 décibels, ils se foutent complètement des autres passagers de ce train! (Toujours véridique!)

Au bout d'une longue demi-heure de détails croustillants sur la pauv vie de notre voisin, il sort un journal. On se dit : ouf, on va enfin avoir la paix!
Pensez-vous! Il a ouvert son journal à la page des mots croisés et pendant l'heure qui a suivi avec son camarade, ils ont lu à très haute voix les définitions, commenté les multiples réponses possibles pour chacune des lignes ou des colonnes. J'ai vraiment cru que j'allais faire un meurtre.
Puis j'ai imaginé les gros titres:
Une mère de famille respectée, bloggueuse à ses heures, a subitement perdu la tête et s'est jetée sauvagement sur ses voisins de compartiments, pour les étouffer en leur faisant manger un journal et le pire : devant ses enfants! ......Et me suis abstenue.
Au creusot ils ont rangé leur journal et nous ont précédé vers la sortie. Ils n'ont pas remarqué les regards noirs de tous les autres passagers du wagon. Le plus bavard n'a pas non plus remarqué qu'il avait oublié son écharpe derrière son siège.
"Maman tu as vu?" a commencé Sylvain....
"Chut! Bien fait pour lui" ai-je murmuré. Et là j'ai eu un grand sourire de victoire de mes deux enfants.
Je sais.....Ce n'est pâs bien!

5 commentaires:

noèse cogite a dit…

Eh non ce n'est pas bien,,mais ça fait du bien!
Quand même un peu triste la vie de cet homme qui "veux" comprendre sa douce et l'aider..mais n'y arrive pas..

Annie a dit…

Espérons que Sylvain aura tout de même une note satisfaisante à son contrôle de math...
...Et devons-nous souhaiter une bonne angine à l'individu pour apaiser notre lutteuse?

HelLutte a dit…

A Noèse, ah comme j'aimerai faire preuve d'autant de compassion pour mon prochain!

A Annie, Sylvain est brillant en math, je suis sure qu'il s'en est quand même bien sorti... Quant à l'angine, non, je n'ai pas de compassion mais j'ai une mémoire courte pour les trucs qui m'énervent...Heureusement d'ailleurs!

fee du logis a dit…

Mais pourquoi ce mec reste avec une nana comme ça?????? Y a des trucs qui m'échapperont toujours!

The Courval a dit…

L'amour... Ça rend complètement marteau!