mardi 23 décembre 2008

Savoir demander

87 vient déjeuner à la maison demain. Je suis toujours sidérée de la réactivité instantannée de cet ami personnel de mon mari. Cet homme donne tout son sens à l'expression: les amis de mes amis sont mes amis. "Je vais prendre des photos de la stèle, appeler l'entreprise, leur envoyer les photos..." merci 87, revendique réparation pour moi, pour nous...
A tous ceux et celles qui me lisent et que la mort a privé d'un ou d'une amie, soyez là pour son veuf ou sa veuve!
Bon, je sais ce que ceux qui me connaissent vont me rétorquer: "oui mais toi, tu sais demander". C'est vrai! j'ai un culot gigantesque pour demander. Demander des abonnés fidèles , demander des commentaires , demander qu'on tronçonne, demander des amis sur facebook, demander du sexe sur meetic, demander un livre pour noël à un type que je ne connais même pas et la liste serait trop longue pour que je continue. Quelqu'un dans mon enfance a du m'assener à coup de marteau sur la tête: "qui ne demande rien n'a rien ". Et moi, je veux, c'est comme ça! c'est fou tout ce que je veux. Les sept cycles de réincarnation ne suffiront sans doute pas! Ma principale volonté est quand même une énorme volonté de VIVRE dans le moins de douleur possible, ce qui compte tenu de certains évènements, n'est pas forcément évident.
Je me suis rendue compte que la majorité des gens n'osaient pas demander! ou alors mal. Nan, parce qu'attention, moi l'experte en demandes je dis qu'il y a façon et façon de demander!
Faut absolument éviter de demander dans le pathétique. Le "je suis seule, je suis malheureuse, je t'en supplie fais quelque chose pour moi" est à proscrire! Beaucoup trop de pression dans cette demande-là, on est à la limite du chantage affectif. Nan. Même si c'est vrai.
A propos d'expression il y en a eu que ma grand-mère maternelle qui habitait l'appart au dessous du notre disait au moins une fois par semaine c'est : "aide-toi et le ciel t'aidera". Moi qui ne crois plus vraiment en l'aide divine, je l'ai relookée en "aide-toi et les autres t'aideront".
Faut montrer un minimum de bonne volonté une sorte d'étincelle initiale puis hop le reste de la flamme nous est apporté. Je devrai peut-être faire ça comme nouveau métier: coach en demande!
Je précise que la demande n'est pas incompatible avec la lutte puisque c'est une façon de lutter pour moins souffrir que de demander une chose qui va être "soulageante".
Allez j'arrête là mes conneries pour aujourd'hui mais pas avant de vous demander de continuer de me soutenir par votre présence sur ce blog!
D'avance, MERCI.
(ben oui, faut quand même pas oublier de dire merci...)

6 commentaires:

fee du logis a dit…

Je t'admir, moi j'ose pas demander parceque j'ai trop peur du non.

HelLutte a dit…

Aaaahhh N, l'acceptation du non est un sacré domaine de la lutte! Pour ma part, elle m'a valu quelques années de psychothérapie....Et suis pas sure d'être tout à fait sortie d'affaire! Sourire. Bonnes fêtes à toi!

Jigé a dit…

Salut et merci du partage.
C’est tout à fait par hasard, au gré de mes explorations des blogs, que j’ai atterri ici.

J'aime ce blo qui ressemble à un journal perso mais avec des observations/réflexions intéressantes.

NOTE. Mon blog parle de la connaissance de soi. Si le coeur t'en dit, tu es bienvenue.

Annie a dit…

Moi je te demande de bien terminer l'année en passant des moments agréables et chaleureux.

HelLutte a dit…

Merci Annie.Je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année.

julie70 a dit…

J'adore ces lignes et que c'est vrai, autant qu'il faut avoir le courage et demander, ne pas être trop peureux de la réponse (mais aussi accepter des fois les refus)mais aussi l'importance de Comment demander.

Dans la portraits prise des inconnus j'apprends et, j'essaye d'apprendre aux autres la même chose: oser demander "puis-je" mais aussi signaler avec tout son être que l'autre est fascinant, important pour nous et qu'on le respect.

Bonne fêtes et courage: continue à demander et nous enseigner comment!