mardi 11 novembre 2008

Conseil d'école

Hier soir j'ai assisté au conseil d'école de Clara. Certaines situations m'ont préoccupée. Les Cp ont eu trois enseignants différents depuis le début de l'année alors qu'il y a un remplaçant attitré à l'école. Lorsqu'on a demandé pourquoi ce monsieur n'intervenait pas à chaque fois, on nous a répondu que lui n'est affecté qu'aux remplacements pendant les stages de formation et non pour des congés maladie ou maternité.....N'importe quoi!
Notre nouveau ministre de l'éducation nationale a imposé des heures de soutien scolaire à la place des heures de cours du samedi matin. Sur les 108h dégagées par la suppression du samedi matin, l'école a réparti ce contingent horaire de la façon suivante:
60h de soutien
18h d'animation pédagogique
24h de conseils pédagogiques, rendez-vous avec les parents etc...
6h de conseil d'école.
Les heures de soutien ont été placées le mardi et le vendredi de 13h05 à 13h35!!!!!!! Ce que je trouve abérrant! Les enfants en difficulté sont souvent des enfants bougeons, qui ont du mal à rester assis, à se concentrer trop longtemps et là on leur a pondu de se faire une matinée de cours, rester assis à la cantine de 12h à 13h (dans cette école, les enfants ne peuvent pas rejoindre la cour tous seuls lorsqu'ils ont fini, ils doivent attendre qu'un animateur les ramène!), re-assis de 13h05 à 13h35 et hop enchaîner l'après-midi!!!!!!!!!! vraiment N IMPORTE QUOI!
En même temps c'est le casse-tête ces heures! On ne peut pas les mettre le soir parce qu'il y a des enfants qui ont des activités (et qui en ont besoin!) et d'autres (en campagne) ont des bus à prendre. il ne fallait pas non plus qu'elles ressemblent à des heures d'étude déjà mises en place, ces heures de soutien. Les mettre avant l'école le matin, c'était faire réveiller les enfants plus tôt et leur faire subir une très longue matinée. les mettre le samedi matin aurait pour moi été idéal mais bien sûr, cela aurait obligé les enseignants à revenir.....
Autre aberration: l'allemand. Il n'y a plus qu'un seul collège public sur Chalon qui fait allemand première langue, les autres collèges proposent les deux langues en 6ème. Alors on ne peut plus faire initiation allemand en CM2 si le collège de secteur ne propose pas allemand en première langue. En revanche n'importe quelle école peut proposer découverte de l'allemand à partir du CE1 à condition qu'il y ait au moins 10 inscrits (il n'y en avait que 7 cette année). Si vous y comprenez quelque chose, vous, expliquez-moi! L'anglais serait obligatoire depuis le CE1 si l'enseignant a les compétences recquises, ce qui semble-t-il est rarement le cas! En CM1, CM2, le directeur a réussi à faire venir une prof d'anglais mais cela a été difficile parce qu'avec les suppressions de postes, beaucoup de profs se retrouvent avec des heures sup et ne veulent pas en plus rajouter des heures de primaire, et en CE2 il n'a trouvé qu'une intervenante, non professeur, mais qui semble compétente.
Autre information inquiétante: il n'y a plus de psychologue scolaire rattachée à cette école (heureusement qu'elle était là pour Clara et d'autres l'an dernier!) et les maîtres E et G qui aident les maîtres pour les élèves en grande difficulté scolaire (et pour qui le soutien tel qu'il est proposé par le ministre est très insuffisant) n'ont plus droit aux formations, sous-entendu vont disparaître. Ces maîtres et psychologues scolaires appartenaient au réseau nommé R.A.S.E.D
Une fois n'est pas coutume, je vous invite à signer la pétition: http://www.sauvonslesrased.org/index.php?p=4
Je constate avec stuppeur qu'au lieu d'ouvrir l'école et de permettre à tous d'avoir les moyens de réussir, l'école primaire devient une école élitiste. Les bons n'auront pas de problème pour les langues, même sans initiation en primaire, mais les autres....Et que ferons-nous de ceux qui ne sont tout simplement pas adaptés au système? Quelle aide leur proposera-t-on?
J'ai fait des cauchemards cette nuit. Il y avait des instruments de tortures dans des pièces glacées....
L'école?
Ben c'est pas prêt de s'arranger!!!!!!

2 commentaires:

laurence a dit…

juste une petite précision : de nombreux collègues du département ont demandé à placer les heures de soutien personnalisé le samedi matin afin de prendre en compte le rythme des enfants. Cela leur a été refusé par les inspecteurs...!?où l'on voit bien qu'il ne s'agit pas de l'intérêt des élèves en difficulté, nos petits les plus fragiles et néanmoins futurs adultes , mais bien de mettre à mal l'école publique française. une citoyenne inquiète et en colère.

HelLutte a dit…

Ah, tu as raison, citoyenne inquiète et en colère, d'apporter la précision pour le samedi matin...