samedi 22 novembre 2008

Poser du rire sur des choses graves

"Maman?"
"Oui, ma chérie?"
"Comment peut on SAVOIR ce qu'il y a après la mort? "(entre nous c'est typiquement Clara, ça, elle ne me demande pas CE qu'il y a après la mort, mais comment on pourrait le savoir).
"On ne le PEUT PAS."
"Tu sais, moi parfois, lorsque je n'arrive pas à m'endormir, je me glue (expression à elle qui vient de sortir) contre le blouson de papa et je lui parle dans ma tête. Il faut toujours parler aux morts dans sa tête parce que si on parle tout haut, ils ne peuvent pas nous entendre. Parce que les morts sont dans nos pensées. C'est pour ça qu'il faut leur parler dans notre tête."
........Blanc........
Elle rajoute avant d'éclater de rire: "Puis en même temps, c'est parce que ça sert à rien de parler à un blouson, il risque pas de nous répondre!"
Qu'est ce qu'on a ri toutes les deux!

3 commentaires:

noèse cogite a dit…

J'ai beaucoup aimé ce tout petit texte ce matin. Beau coup été touché aussi, ayant perdu mon père à 11 ans.
Cela semble très récent.Cela doit être très douloureux, pour vs..mais j'ai une pensée pour votre fille...

placebo a dit…

Il y a les réponses dans les pensées, car elles aident à grandir et à continuer ! enfin moi, c'est ce que je pense...

HelLutte a dit…

A noèse cogite: merci énormément pour tous vos commentaires de ce jour, qui me touchent particulièrement. La douleur de ma fille et moi-m^me est plus palpable dans mon blog "a mi-mots" (à partir de mai 2007). Avec celui-ci, j'ai voulu être plus "dans la vie", mais parfois comme ce matin, de petits témoignages m'échappent....


A Placébo, quelle chance vous avez Clara et toi d'avoir les réponses dans vos pensées.....