jeudi 27 novembre 2008

Voyage au pays du coton d'Erik Orsena

Extrait du chapitre "pédagogie"
"Oublions l'exécrable dîner du vol IY252. Encore qu'un tel talent dans le massacre des aliments mérite une sorte d'admiration étonnée: comment graisser à ce point une aubergine à peine sortie du congélateur, c'est à dire mi-tiède, mi-glacée? Comment larder de tant de nerfs un centimètre cube de matière brune baptisée agneau? Comment rancir jusqu'aux frontières même de la pourriture un malheureux yaourt?
La compagnie O' ZBEKISTON HAVO YO' ILARI n'a cure de ces aigreurs. Elle sait que le spectacle bientôt offert va lui conquérir l'âme du voyageur. En effet, le soleil se lève soudain sur l'Asie centrale avec, à main droite, les premières crêtes de l'Himalaya. Carte postale grandiose que complète très vite une leçon de désert."
Pour rebondir sur le billet de "plurielle", j'ai eu envie de vous poster cet extrait.
Petit livre de 300 pages qu'il faut lire pour voyager devant sa cheminée.
Bonne journée.
Bon courage.

3 commentaires:

noèse cogite a dit…

J'ai été rendre visite à Plurielle. Une femme admirable, avec des mots comme de la dentelle faite en acier.

HelLutte a dit…

C'est grace à toi que je l'ai découverte

Philippe a dit…

Livre intéressant, un beau voyage pour essayer de comprendre comment les pays exploitent le coton